Traitement des eaux de ruissellement

Présentation :

        L’exemple ci-dessous propose de mettre en évidence à partir d’un exemple local, les efforts mis en œuvre par l’Homme pour limiter les effets sur l’environnement des eaux de ruissellement provenant des autoroutes.

 

Objectifs pédagogiques :

Niveau : Cycle 3

Partie du programme : La planète Terre, les êtres vivants dans leur environnement

 

Les eaux de ruissellement sont tout d’abord recueillies par les fossés enherbés en forme de cuvette tout le long des chaussées, agissant comme de véritables filtres naturels, avant d’être collectées dans les bassins anti-pollutions.

 

collecte

bassin2

L’autoroute A39 est équipée de bassins de décantation (anti-pollution) tous les 2 km en moyenne.

 

Bien visibles au bord des chaussées, ces bassins étanches, souvent colonisés en bordure par les joncs et les roseaux, permettent de traiter ces eaux grâce à un processus de décantation passive et de séparation des hydrocarbures avant de les restituer en bonne qualité au milieu naturel.

Ces bassins utilisent des techniques biologiques de traitement faisant appel aux capacités d’épuration naturelle des plantes et des bactéries et permettant un traitement naturel des eaux usées, tout en diminuant l’impact sur le milieu.

A la sortie du bassin, au niveau de l’ouvrage en béton, l’eau subit un déshuilage et une décantation afin d’être débarrassée des poussières et hydrocarbures avant d’être restituées dans le milieu naturel.

bassin1

Le curage de ces bassins produit des boues, qui dans la grande majorité peuvent faire l’objet d’un épandage. Les filières de traitement utilisées aujourd’hui sont le dépôt en décharge et le traitement en station d’épuration.

La collecte des eaux de ruissellement de l’autoroute permet aussi de maîtriser des pollutions accidentelles : en cas de déversement de substances dangereuses sur la chaussée, par un camion accidenté par exemple, les risques de pollution sont réduits et le traitement efficace.

bassin3

En effet, les substances dangereuses sont récoltées dans les bassins anti-pollutions. A ce moment, la vanne n°1 sera fermée pour contenir les polluants dans le bassin.

bassin4

Lorsque tous les produits dangereux ont été piégés dans le bassin, la vanne n°2 est fermée afin d’empêcher les eaux de ruissellement d’entrer dans le bassin, et la vanne n°3 est alors ouverte pour que les eaux de ruissellement collectée contourne le bassin anti-pollution.

Les substances dangereuses seront récupérées par une entreprise de traitement pour être neutralisées. Avant sa remise en service, le bassin sera entièrement nettoyé.

Des mesures de qualité de l’eau et des vérifications des systèmes d’épuration sont effectuées tous les ans.
Ces bassins permettent également de réguler le rejet des eaux claires dans le milieu naturel.

 

RETOUR

Les commentaires sont fermés