Stomates

stomates

Auteur : D. Raithouze, lycée Follereau 90000 Belfort

 

 

 

Les observations de stomates à plat à partir d’épiderme sont classiques (poireau, fougère,…), il est plus délicat d’obtenir une coupe transversale de feuille en particulier si l’on souhaite utiliser la même espèce (le Houx donne de bons résultats en coupe mais il faut installer la feuille dans un support : moelle de sureau, polystyrène). En utilisant de l’iris disponible pendant une bonne partie de l’année et à moindre coût, il est possible d’obtenir les 2 observations sur le même matériel.

 

La manipulation est classique, il suffit de briser partiellement la feuille (comme pour éplucher les bettes) pour décoller l’épiderme (1 seul ou le supérieur et l’inférieur si l’on souhaite comparer la densité de stomates).L’image est obtenue au fort grossissement

 

3stomates_a_plat
Stomates d’iris à plat

La coupe est réalisée à main levée à la lame de rasoir après avoir découpé une bande parallèle aux nervures de 5cm de long et de 0,5cm de large. La feuille est assez ferme pour être maintenue dans la main. L’image est obtenue au fort grossissement et montre, l’épiderme avec un stomate et à gauche le parenchyme chlorophyllien.

L’observation peut être complétée par une coupe de feuille colorée.

stomate
Stomate d’iris en coupe

Liens

http://www2.ac-toulouse.fr/culture/meteo/cycledelo/a-etats/savplus/pga11n2.htm : fonctionnement des stomates

http://www.didier-pol.net/1TRANSPI.html : modèle pour l’étude de la transpiration des plantes

http://eduscol.education.fr/archives/svt/bilpnf/groupe04/Site04/stomates.htm: images de stomate et webcam

 

 

 

Les commentaires sont fermés