Sortie géologique à Bonnevaux-Le-Prieuré

Les roches produits et témoins du temps

 

Sur ce site vous trouverez des renseignements sur …

– la place de la sortie dans la progression pédagogique et les objectifs cognitifs, méthodologiques et techniques.
– le déroulement de la sortie sur le site de Bonnevaux-Le-Prieuré (25) avec carte, série stratigraphique et photographies de fossiles rencontrés.
– le compte-rendu attendu comprenant une synthèse par rapport au problème posé.
Travail réalisé par Emmanuelle FRANCOIS et Maurice CHOLLEY (lycée V.Hugo Besançon)

Mise en page par Emmanuelle FRANCOIS

Les remarques sont à adresser à E.FRANCOIS

 

Quelques aspects pédagogiques

  • Place dans la progression

Après l’étude des déformations des roches en relation avec l’histoire géologique d’une région, un nouveau problème est posé : «  Comment reconstituer l’évolution des conditions de sédimentation en un lieu donné au cours du temps ? ».
Les pré-acquis des élèves sont ceux de la classe de Terminale S : au B.O « Thème 1-B-4 La disparition des reliefs », colonne contenu « Altération et érosion contribuent à l’effacement des reliefs. Les produits de démantèlement sont transportés sous forme solide ou soluble, le plus souvent par l’eau, jusqu’en des lieux plus ou moins éloignés où ils se déposent (sédimentation). ».

Les élèves peuvent alors formuler les hypothèses suivantes :
*les caractères pétrographiques des roches sédimentaires nous renseignent sur l’évolution des conditions de sédimentation
*les caractères paléontologiques des roches rencontrées constituent des arguments afin de retracer l’évolution des milieux de vie

Le lieu d’étude est situé à Bonnevaux-Le-Prieuré sur une période du Jurassique supérieur s’étageant de –155 millions d’années à –140 millions d’années (de l’oxfordien au kimméridgien).

 

  • Objectifs cognitifs

Dans les limites de l’actualisme, les notions de fossiles de faciès et d’associations de fossiles de faciès permettent la reconstitution de l’évolution des milieux de vie.

 

  • Objectifs méthodologiques

*capacité à saisir des informations

*capacité à faire le lien espace-temps

*capacité d’argumentation

*capacité à réaliser une synthèse répondant au problème posé.

 

  • Objectifs techniques :

*utilisation et repérage à partir d’une carte topographique

*récolte d’échantillons

 

La sortie effectuée se situe à Bonnevaux-Le-Prieuré (25)

scan-vue-vallee-breme

 

  • La situation du site

Vue générale du site (route départementale reliant Bonnevaux- Le- Bas à Charbonnières -Les- Sapins)

scan_vue_generale

Trajet effectué à pied avec arrêts ( distance 1,5Km , dénivelé 140m)

scan_vue_gentrajet

Carte topographique :

scan2cartetopo

 

Coupe stratigraphique du jurassique supérieur de Bonnevaux-Le-Prieuré :

Les sites A à G s’étagent sur environ 120 m d’épaisseur entre l’Oxfordien et le Kimméridgien de -155 millions d’années à-144 millions d’années.

 

scanlogstrati G : Calcaires fins

site_g

Ce niveau est constitué de calcaires gris-blancs extrêmement pauvre en palé faune. Il marque la fin des affleurements visibles.

F : Calcaires crayeux

site_f

Ces calcaires blancs compacts présentent une très grande abondance de lamellibranches de type cardium . Le début du niveau est marqué par la présence persistante de polypiers qui disparaissent progressivement au profit de lamellibranches.

Lamellibranches (colonie) : scanlamellibranchescolonies   Trigonia : scantrigonia

E : Calcaire oolithique à polypiers

site_e     scan_falaise_site_e2

Ce niveau se présente comme une falaise de calcaires ocre à nombreuses microfailles et stratifications entrecroisées. On y trouve des madréporaires sous forme de grosses colonies de polypiers que l’on peut observer en plan transversal ou longitudinal.

Lamellibranches : scanlamellibranches     Polypiers :  scanpolypiers

D : Calcaires à débris silicifiés

site_d

Ces calcaires gris très fissurés sont riches en paléofaune. Parmi les échinodermes, on  trouve de nombreux débris d’oursins ( tests et spicules) et de crinoïdes.

Radiole de Cidaris : scanradiolecidaris

C : Calcaires à silex

site_c

Ce niveau montre des bancs compacts de calcaires gris présentant des gros nodules gris sombres de silex. La faune y est relativement peu abondante : quelques ammonites, des brachiopodes et lamellibranches ainsi que des échinodermes (tests et spicules d’oursins).

Périsphinctes : scanperisphinctes    Térébratula : scanterebratula

B : Calcaires argileux

site_b

Il s’agit de bancs de calcaires réguliers séparés par des lits fins de marnes dans lesquels on peut trouver quelques brachiopodes, des lamellibranches et des fragments d’ammonites.

Pholadomya : scanpholadomya    Rhynchonella : scanrhynchonella

A : Marnes pyriteuses

site_a

Difficilement localisables car elles sont situées dans le talus de la route ayant subi de nombreuses contaminations des niveaux supérieurs par éboulements. Pauvres en fossiles autochtones, on peut néanmoins y trouver une faune allochtone .

 

Compte-rendu

A la fin de la sortie, il est demandé aux élèves de compléter un tableau à l’aide des informations apportées par les enseignants et de leurs préacquis. Ce tableau permet d’élaborer une synthèse collective sur l’évolution du limier marin considéré ( et éventuellement de donner quelques hypothèses explicatives à cette évolution)

 

Niveau Caractères pétrographiques Caractères paléontologiques Milieux de sédimentation BILAN Temps (en M.A)
G Calcaires sublithographiques Absents Sédimentation d’une vase calcaire fine en milieu protégé Milieu protégé anoxique

-144

^

^

^

^

^

^

^

^

^

^

^

^

^

-155

 

 

 

F Calcaires crayeux à galets calcaires puis calcaires crayeux fins Faune de la zone nérétique : gastéropodes, coquilles de cardium et débris de coquilles roulés Milieu très peu profond, envasement progressif Milieu protégé
E Calcaires oolithiques à stratifications entrecroisées de couleur jaune clair devenant blanche Polypiers et débris de tests d’oursins et de spicules, lamellibranches et gastéropodes Sédimentation sur une plate-forme carbonatée, milieu agité, oxydant et peu profond Milieu agité de haute énergie
DC Calcaires à débris siliciliés. Calcaires à silex et marnes Faune benthique (oursins, brachiopodes, crinoïdes) et pélagique (ammonites) Sédimentation à la limite plateau-talus continental. Milieu oxydant profond Milieu ouvert de faible énergie
B Calcaires argileux à lits marneux intercalés de couleur grise Faune pélagique et benthique profonde (pholadomies) Mer ouverte, relativement profonde, calme. Milieu réducteur Milieu ouvert de très faible énergie
A Marnes pyriteuses Absents Mer profonde. Milieu très réducteur Milieu de très faible énergie

Les commentaires sont fermés