ADN , phages et mutations

Raithouze Nicole (Lycée Courbet Belfort),  Raithouze Daniel (Lycée Follereau Belfort)

Le CREST (Laboratoire de Recherche du pôle scientifique de Montbéliard) travaille entre autre avec un microscope à force atomique pour des recherches au niveau atomique dans divers domaines (corrosion,…). Une thèse réalisée par Madame Boichot avait pour objet de rechercher les conditions d’observation de l’ADN (en phase aqueuse ou non, sur divers supports dont le mica). Les images d’ADN et de plasmides (témoins et irradiés) proviennent de ces recherches.

 

Le microscope à force atomique (Mfa)

Le Mfa n’utilise ni lumière, ni faisceau d’électrons. Il est constitué d’une pointe très fine en nitrure de silicium qui palpe la matière ligne par ligne et est plus ou moins attirée ou repoussée par les forces (Van der Waals et autres). Les déplacements du palpeur sont enregistrés et permettent d’obtenir une image.

Les grossissements sont à l’échelle du nanomètre soit un millionième de millimètre (et peuvent descendre jusqu’à l’Angström)

Image(s) d’ADN

adnhumadnrasmol
Cette image correspond à un très petit fragment d’ADN humain (si 3 angles apparaissent sombres, c’est à cause du format initial de l’image).
A droite image obtenue à partir du modèle du logiciel Rasmol (pour d’éventuels autres renseignements relatifs à l’utilisation de ce logiciel sur ce même site)

 

Plasmides

Les plasmides (petite molécule d’ADN circulaire de Bactérie) sont utilisés pour quantifier l’effet visible de radiations sur la molécule d’ADN. Ceci permet d’évaluer directement les doses de radiation qui, en radiothérapie, sont susceptibles de provoquer la mort de la cellule cancéreuse suite à l’altération de l’ADN (mutation).
Ceci permet de limiter les doses de radiations en radiothérapie.
Plasmides témoins

plastemoin
L’image (de 3 micromètres de côté) montre divers plasmides non irradiés. La grande majorité d’entre eux présente une forme de boucle. Il existe cependant un (des) anormaux: un ouvert, peut-être quelques uns qui sont surenroulés. Ceci peut avoir des causes physiques (adhésion des plasmides au support)

 

Plasmides irradiés

plasmutation

L’image de 2 micromètres de côté peut être comparée à celle des plasmides témoins. Elle montre aussi des plasmides surenroulés, mais davantage de plasmides ouverts, des plasmides fragmentés (tailles variables des fragments): ce sont des mutations.

 

 

Les commentaires sont fermés