Un logiciel incontournable en astro: Stellarium.

Pour réaliser diverses activités en salle avec nos élèves, un logiciel indispensable est à connaitre: il s’agit de stellarium disponible gratuitement sur PC, et payant sur  tablette- smartphone pour tous les OS.(http://www.stellarium.org/fr/).

 

 

Au lancement de Stellarium il faut le paramétrer à la latitude / longitude du lieu.

En général la plupart des grandes villes sont déjà enregistrées; au besoin, on peut entrer les coordonnées en latitude et longitude du lieu.

 

 

 

Les autres menus contextuels coté gauche du logiciel sont assez simples à comprendre et je n’en direz pas plus; le plus utile est la gestion de la date et de l’heure qui permet de montrer, par exemple, que l’étoile polaire n’était pas la même en l’an zéro (du fait de la précession des équinoxes).

Les menus du bas demandent quelques explications. On trouve de gauche à droite:

  • 3 boutons permettant d’afficher les constellations. Pour afficher leur limite exacte un raccourci clavier existe: « B »
  • 2 boutons permettent d’afficher les systèmes de repérages couramment utilisés en astronomie: repères alt-azimutaux et repères équatoriaux. Nous en parlons dans un autre article.
  • 3 boutons permettent d’afficher ou non l’atmosphère/le paysage/ le sol
  • D’autres boutons sont moins utiles à présenter.

 

 

 

 

Activité 1: Comment afficher les planètes et leurs trajectoires?

Dans le menu contextuel de gauche, à l’aide de la loupe, taper le nom de la planète. Elle est automatiquement centrée à l’écran. Il suffit de zoomer (avec la souris) pour avoir un aspect théorique de la planète et la position réelle de ses satellites. On peut alors par exemple calculer la masse de la planète (ceci est abordé dans un autre article « Peser Jupiter depuis sa salle de classe »). Parfois, la planète « s’échappe  » en raison de la rotation de la Terre. Pour la centrer automatiquement on clique dessus puis « espace ».

Parfois les objets ne sont pas correctement trouvés: astuce: Lorsque l’on tape le nom de l’objet (à l’aide de l’outil de recherche loupe) on voit apparaitre une liste d’objet en mémoire; celui qui est en gras est celui qui sera affiché par défaut lorsque l’on tape « entrée ». Pour sélectionner celui qui nous intéresse dans la liste, on le met en caractères gras à l’aide de la touche « tab ».

 

Pour afficher la trajectoire des planètes: A

 

 

Activité 2: Comment savoir si tel ou tel objet est visible dans de bonnes conditions?

Un objet est visible dans le ciel à condition qu’il soit suffisamment haut (altitude > 30°). Prenons la date du 1er mai 2017 à 22h. On souhaite savoir si la galaxie d’Andromède est visible ce soir.

On règle la date, avec l’outil recherche on demande M31 (nom de la galaxie). Elle s’affiche à l’écran avec de nombreuses informations dont sa hauteur dans le ciel. On constate qu’elle est trop basse pour être visible.

 

 

 

On fait de même pour une autre galaxie (M101) et dans ce cas, les éléments d’information nous montrent clairement qu’elle est très haute dans le ciel (hauteur 61°). Les 2 valeurs de hauteurs prennent en compte la réfraction atmosphérique.

 

Voilà pour les fonctions de base. Des tutoriels très documentés sont disponibles sur le net.

 

 

Les commentaires sont fermés