Se repérer dans le ciel : les coordonnées astronomiques.

 

Il existe 2 systèmes principaux utilisés pour repérer les étoiles et autres objets célestes:

Coordonnées azimutaux: utilisés par les télescopes à monture alt-azimutale.

Principe:

Nous sommes au centre du repère; l’astre est définit selon 2 paramètres:

  • coordonnée azimutale ( A ) :

L’origine des azimuts a été, en astronomie, fixée au SUD, puis comptée de 0 à 360° dans le sens rétrograde ( sens des aiguilles d’une montre ). De ce fait, nous allons trouver plein Sud 0°, puis à l’ouest 90°, puis au Nord l’azimut 180 ensuite à l’est l’azimut 270° puis enfin nous revenons au Sud avec l’azimut 360° ou 0°. Attention Stellarium (le logiciel) prend comme référence le Nord c’est-à-dire comme le font les marins.

  • coordonnée altitude ( h ) :

L’origine des hauteurs a été fixée sur l’horizon, puis comptée de 0 a 90° en partant de l’horizon vers le zénith.

Donc nous avons 0° à l’horizon, et 90° au dessus de notre tête ( au zénith ). En ayant défini les deux axes, nous pouvons donc localiser aisément un objet.

Du fait que l’observateur représente le centre du système, nous nous rendons vite compte qu’une coordonnée fournie dans ce référentiel, n’est valable que pour un lieu donné et pour un instant précis ce qui n’est pas très exploitable en astronomie, ceci étant dû à la rotation de la terre qui dans son mouvement entraîne tous les objets dans le ciel.

Les coordonnées horizontales d’un astre varient continuellement.

 

 

Question: Quelle est la hauteur de l’étoile Polaire à Besançon?

Mars se lève; quels sont ses coordonnées approximatives?

Avec stellarium, vérifier vos réponses; vérifier également que les coordonnées sont sans cesse en train de changer.

Réponses:

Etoile polaire: Sa hauteur = latitude du lieu soit 46° pour Besançon

Mars se lève, donc hauteur proche de 0°. De plus, étant à l’ Est son azimut

 est proche de  90°

 

 

 

 

 

 

 

Coordonnées équatoriaux:

Principe: Le repère est le centre de la Terre, repère identique pour tout le monde. Ce système de coordonnées est utilisé par les télescopes à monture équatoriale.

 

 

2 repères sont utilisés:

  • L’équateur céleste: projection de l’équateur terrestre sur la voûte céleste.
  • Le méridien origine comportant le  point vernal: Le point vernal (gamma) correspond à la position du soleil le jour de l’équinoxe de printemps. On peut facilement le vérifier avec Stellarium.

Ainsi, un astre est repéré selon deux coordonnées:

La déclinaison (notée delta)  angle de l’astre par rapport à l’équateur céleste.

L’ascension droite (notée alpha): L’origine des ascensions droites est le point vernal ( g ). L’ascension droite se mesure en sens opposé à celui de la rotation diurne de la sphère céleste. Elle peut être chiffrée en degrés d’angle de 0° à 360°, mais nous avons plus souvent coutume de l’exprimer en heures, minutes et secondes. Le soleil est à 0h le jour du printemps.

Les coordonnées équatoriaux d’un objet ne varient pas (sauf en raison de la précession des équinoxes et du mouvement propre des étoiles ; cela oblige à réajuster les catalogues tous les 50 ans). Actuellement nous sommes en coordonnés 2000.

 

 

Question: Quelle est la déclinaison de l’étoile polaire?

Nous sommes le 21 septembre, quelle est l’AD du soleil? de la pleine lune?

A l’aide de stellarium vérifiez vos réponses.

 Vérifiez également que le jour du printemps, le soleil est à 0h en AD.

 

 

 

Réponse : Etoile polaire: 90°

Le 21 septembre, soleil AD de 12h00 et lune étant opposée au soleil  AD de 0H00

 

 

 

 

 

schémas extraits de http://www.astrosurf.com/2ad/coor_ast/coor_ast.htm

 

Les commentaires sont fermés